Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Le saviez-vous n°1

Avant que la mosquée ne soit installée à l’extrémité du bâtiment H (bloc n° 25), une dizaine de parents (des pères pour l’essentiel) se réunissait -durant les périodes de Ramadhan- au domicile de El Haj El Bekkaye EL KAHODI (Allahi rahmou) pour pratiquer le ch’fa' comme l’on disait autrefois, appelé aujourd’hui le taraouih. Cette prière spécifique consiste à décliner, jour après jour, l’ensemble des sourates constitutives du Coran durant le mois de Ramadhan.

 

Prennait part à ce rassemblement, un petit comité d’une dizaine de personnes, en l’occurrence les pères Ghaïb, Tidjini, Mendli, Telhaoui, tous disparus (Que Dieu ait leur âme) et quelques autres parents encore.

 

El Haj si Mokhtar et El Haj Ahmed, mal voyant, (qu’ils reposent en paix) étaient chargés de conduire ces prières durant toutes ces soirées.

 

C’est de cette dynamique, entre autres, qu’est née l’absolue nécessité d’ouvrir une salle de prière au sein de la cité. A titre indicatif, la mosquée Okba Ibn Nafii (pâquerettes) n’était pas encore érigée.

 

En ce mois sacré du Ramadhan, nous nous faisions un devoir de rendre hommage à ce grand Monsieur, El Haj El Bekkaye. Sans doute, aurons-nous l’occasion de revenir prochainement sur ce personnage emblématique dans la rubrique « portrait », dont le profil sera peint -à n’en pas douter- aux parfums de menthe et de kosbar (coriandre).

 

Mohamed SELMET

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.

 



02/08/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 334 autres membres