Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Collège André Doucet

Qui dit cité blanche…dit environnement immédiat. Autour de nous, il y avait l’usine des Papeteries, la Seine, les terrains vagues, les « bâtiment Komarov », les pavillons et un lieu commun à nous tous…le collège André Doucet.

 

 

Inauguré pratiquement en même temps que la cité (à un an près), le collège a vu défiler tous les gamins de Gutenberg. De la 6eme à la 3eme, nous avons tous « transité » par ce lieu du savoir auquel nos parents donnaient une très grande importance. Mon père, je me souviens, nous disait très régulièrement : « si plus tard vous voulez travailler dans un endroit muni d’un chauffage, étudiez. Si vous ne m’écoutez pas, la pelle et la pioche du BTP ainsi que le grand froid vous attendent ».

Nos parents étaient analphabètes bilingues (ni français, ni arabe) mais possédaient une sagesse qui nous a guidé tout au long de notre construction. Aucun sociologue ou autre expert ne pouvait leur donner des leçons dans ce domaine et encore moins les accuser de démission. Ils ont pleinement assumé leur rôle et aujourd’hui devenus adultes, on les remercie.

 

Je suis persuadé que vous serez nombreux à témoigner à propos de votre passage par « André Doucet ». Vous vous remémorez déjà le nom des profs, celui du prof principal, les camarades de classe, les anecdotes…

 

Avant de vous laisser à vos souvenirs et à votre clavier, un petit rappel mais grand en symbole. A l’entrée du collège, une plaque commémorative à la mémoire d’Abdennbi Guémiah est  apposée.

 

 

Enfant de « Gutenberg », il était également enfant du collège. En prenant la photo ce matin, j’ai eu un grand frisson.

 

Kader SELMET



30/06/2012
71 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 334 autres membres