Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Blanche cité

Depuis plusieurs jours, l’hiver s’est durablement installé dans notre pays.

 

Hier, de magnifiques flocons de neige cotonneux sont tombés, sans bruit, recouvrant toitures, rues, lampadaires, branches d’arbres et autres bancs de nos parcs et jardins.

 

Même si les hivers sont de plus en plus doux (dérèglement climatique oblige), mes souvenirs d’enfance me rappellent quelques saisons hivernales rigoureuses où il nous était parfois difficile de nous chauffer. De ces périodes neigeuses, je retiendrai ces beaux tapis blancs que l’on découvrait le matin au réveil. Des moments féériques où le temps semble ralentir sa course folle, accentué par les bruits assourdis.

 

 

 

 

Pour les enfants que nous étions, cette neige était providentielle. C’était le bonheur !

 

 

 

 

Alors que certains contemplaient la neige qui danse derrière le carreau fermé, d’autres s’adonnaient aux joies des glissades, des batailles de neige et autres parties de Hockey sur glace improvisée toujours empreintes de grosses rigolades.

 

 

 

 


 

 

Ces journées de neige, c’était la douceur de vivre, tout simplement.

 

 

Mohamed SELMET

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.

 

Règle essentielle : Identifiez-vous clairement avant de poster un commentaire. Tout post non identifié ne sera pas publié.



20/01/2013
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 334 autres membres