Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Rentrée des classes

J’ai 9 ans et demi. Nous sommes en 1976. Mon père me conduit dans un appartement de la cité. Apparemment, je ne suis pas le seul enfant. Nous sommes une petite dizaine. Nous faisons la connaissance de Si Moussa. Un homme moustachu, mince et élancé, que nous n’avions encore jamais vu.

 

Ce sont mes premiers pas à la mosquée de la cité.

 

En ce jour, Si Moussa nous fait apprendre la « Fatiha », première sourate du Coran. Nous répétons derrière lui chaque verset de la sourate à haute voix pour l’apprendre. Avant de sortir, nous la récitons par cœur. En guise de récompense, nous recevons 1 Franc. C’est génial ! Nous sortons de la mosquée pile poil avec l’arrivée de Gilles, le marchand de glace ambulant. Et voilà comment se faire payer un esquimau.

 

Nous ne savons pas encore que nous irons à la mosquée pendant 5 ans. 5 ans à étudier le Coran, la langue arabe sous toutes ses coutures, grammaire, conjugaison, lecture et écriture.

 

La récompense du premier jour ne sera plus jamais reconduite. La pièce de 1 franc sera remplacée par des coups de bâton sur la plante des pieds (tahmila) qui sera réservée aux « mauvais » élèves (aux « kassouls »). J’en ferai partie.

 

Djamel SELMET

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.



10/05/2012
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 334 autres membres