Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Tout le monde en parle... Monsieur le Maire

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt et autant d’amertume l’article, posté par notre amie  Malika Tidjini sur le blog de la cité Gutenberg, intitulé : « Nanterre info….ou les raisons de la colère ».

 

Ce titre convient parfaitement à la situation actuelle et le contenu est sans demi-mesure !

 

--- o ---

 

Monsieur le Maire,

 

Nous sommes nombreux à nous conformer à cette idée que cette non-réponse, pour un simple rendez-vous d’administré, fait planer une ambiance délétère dans la ville. Cette  véritable inertie est très mal interprétée par de nombreux Nanterrien(ne)s et nous ne pouvons que le déplorer.

 

Force est de constater que depuis cette date clé du samedi 03/11/2012, nous avons été très nombreux à renouer avec le souvenir de notre regretté, frère, ami, concitoyen Abdenbi  Guemiah.

Vous avez été présent à l’une des deux commémorations, preuve que vous n’êtes pas insensible à cette tragédie, à travers laquelle, la famille Guémiah et les Nanterrien(ne)s ont perdu l’un des leurs.

 

Ces deux rassemblements, du 03/11/2012, auraient dû être, à mon sens, l’occasion de mettre en place très rapidement, des  réunions et ateliers de travail, afin d’organiser, ensemble, une plate-forme sur le thème du respect, la valeur humaine et le vivre ensemble.

 

En parallèle, nous proposions et nous proposons toujours une réflexion avec votre équipe, pour déterminer, ensemble, et dans la transparence, le support (artère, édifice public…) à travers lequel le nom de Abdenbi Guemiah serait associé.

 

La symbolique et la reconnaissance  de cette tragédie sont intrinsèquement liés.

Comme il vous a été précisé dans notre courrier du 14/11/2012, il est important pour nous, d’inscrire dans l’agenda municipal, une cérémonie annuelle, en hommage à ce jeune concitoyen décédé parce qu’il était jeune et arabe.

 

Nous savons tous que le racisme est un fléau, une idéologie qui continue à gangréner notre société et nous ne serons jamais de trop pour combattre son terreau.

 

Quelques pistes de travail sont en attente !

 

Dans ce travail mémoriel nous pourrions mettre en place, à l’échelle de la commune, des travaux de prévention et de sensibilisation à destination des jeunes (primaire, collège, lycée) lors de la journée contre le racisme et l’antisémitisme, par le biais de témoignages. Voilà quelques axes qui viendraient compléter le déjà existant. 

 

Voyez-vous monsieur Le Maire, à l’instant même où je rédige ce courrier, pour tenter de vous éclairer sur le bien fondé de notre demande, nous en sommes au 64ème jour d’attente!

 

Vous comprendrez j’espère, que ce « silence assourdissant », pour reprendre l’expression d’une Nanterrienne  en colère, ne fait que raviver les « vieux démons » de l’exclusion.

 

Cette même exclusion dont nous avions fait les frais durant des décennies, nos parents d’abord et nous, enfants des bidonvilles et/ou des cités de transit.

 

Nous ne comprenons toujours pas, pourquoi, sciemment, le journal Nanterre info du mois de janvier 2013, occulte l’existence du rassemblement de plusieurs centaines de citoyens, à l’appel des Amis du blog de la cité Gutenberg alors que des organes de presse invités ce matin là(le Parisien, AFP…) avaient relayé l’évènement au moins sur la région Ile de France ? 

 

De nombreuses personnalités étaient présentes sur le parvis du collège André Doucet le 03/11/2012 à 11h lors de cette communion citoyenne,  parmi lesquels on retrouvait plusieurs élus de votre majorité (A. Cassou, H. Bigdade, P. Marchal, Z. Benamar, R. Tayeb…), des responsables associatifs, le Consul d’Algérie à Nanterre et autres Nanterriens  connues et reconnues pour leur dynamisme et implication dans la vie locale.

 

Cette volonté des uns à se rendre disponible, pour que, plus jamais, la ville de Nanterre ne sombre dans cet obscurantisme social, et, paradoxalement, votre refus de nous entendre, nous laisse clairement penser, en dehors de cette attitude peu élégante, que le jeu du débat démocratique est rompu.

 

- Pourquoi faudrait-il prouver, plus que d’autres, notre attachement à cette ville qui nous a vues naître et grandir?

 

- Devons-nous, pour attirer votre attention, demander à chacune des personnes présentes à cette commémoration de vous poster personnellement par le biais du site Nanterre Info une demande de rendez-vous ? La demande d’un rendez-vous doit-elle être quantifiable pour être recevable ?

 

- Ou faudrait-il, peut-être, que nous arpentions les rues, avenues et sentiers battus, banderoles à la main pour rappeler au premier magistrat de la ville de Nanterre la devise républicaine :

 

Liberté – Egalité - Fraternité chère à notre cœur et qui vous engage plus que d’autres  de par votre fonction,  à la disponibilité et la transparence qui sied pour chaque citoyen ?

 

A ces nombreuses questions légitimes et toujours en suspens, tout le monde en parle….

 

Bien à Vous et en attente…

 

Mohamed Taleb

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.

 

Règle essentielle : Identifiez-vous clairement avant de poster un commentaire. Tout post non identifié ne sera pas publié.



19/01/2013
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 334 autres membres