Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Au 125 rue de Bezons

C’est au 125 rue de Bezons à Nanterre que nous emménageons dans notre nouvelle demeure. Nous sommes en 1971. D’un coup, nous passons de l’obscurité du bidonville de « la rue des prés » à la luminosité que nous propose la cité Gutenberg. Isolée, détachée du reste de la ville, posée sur un terrain vague, entre la rue Gutenberg, la rue de Bezons, l’avenue Hoche et la rue André Doucet, la cité Gutenberg nous accueille en nous proposons un appartement spacieux avec 2 chambres, un salon double, une cuisine séparée et une salle de bain. Toutes ces choses que nous avions en une seule pièce dans notre misérable taudis du bidonville sur 40 m2, où s’entassaient lits, matelas, cuisinière, réchaud et table.

 

Nous accédons à un confort, une modernité que nous ne soupçonnions pas. Les allées rectilignes, bien rangées de la cité eclipsent les rues étroites, sales et boueuses du bidonville. La salle de bain, équipée d’un lavabo et d’une baignoire, remplace la bassine que l’on utilisait pour se laver et faire sa toilette.

 

La cité est notre nouveau territoire, un terrain de jeu que nous apprivoiserons pendant quatorze ans.

 

Djamel SELMET

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.



01/05/2012
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 334 autres membres