Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

1 - La genèse de la CETRAFA

La CETRAFA est créée en 1961 (journal officiel du 17 avril 1961) à l'instigation du Préfet de la Seine Joseph GARNIER pour gérer la première cité de transit édifiée à Nanterre (Les Grands Près) destinée à recevoir les familles étrangères installées dans les bidonvilles de cette commune, à l'occasion des opérations conduites par l'Etat.

 

Son Conseil d'Administration est composé d'anciens préfets, de hauts fonctionnaires du FAS (Fonds d'Action Sociale) et de représentants des milieux patronaux, parmi lesquels on trouve Marc ROBERRINI, figure de la résorption des bidonvilles parisiens.

 

Quelques années plus tard, la CETRAFA s'est vue confier la gestion des cités de transit de la région parisienne dont quatre implantées à Nanterre (Doucet, Gutenberg, Grands Près et les Marguerittes).

 

Le rôle de la CETRAFA tel qu'il est défini dans l'article 2 de ses statuts comporte deux aspects complémentaires : d'une part, la création et la gestion des centres de transit familiaux destinés aux familles de travailleurs mal logés particulièrement à celles demeurant dans les bidonvilles et d'autre part, l'organisation d'une action socio-éducative et culturelle en vue d'un relogement définitif en HLM de ces dernières familles.

 

La création de la CETRAFA a contribué , vraissemblavlement, à accélérer la mise en oeuvre de programmes spécifiques par le groupe interministeriel pour la résorption de l'habitat insalubre. D'ailleurs, la loi du 10 juillet 1970 et la circulaire du 19 avril 1972 ont sensiblement modifié les conditions de financement des cités de transit.

 

C'est en prenant appui sur ces derniers dispositifs que le Préfet de la Seine décide, à la hâte et après que l'EPAD ait mis à sa disposition le terrain situé entre les rues Doucet, Gutenberg et Bezons, de construire la " cité blanche ". La gestion de ce nouvel ensemble immobilier sera confié à la CETRAFA, sans qu'aucune convention n'ait été passée entre les parties. On peut en déduire que la cité Gutenberg a toujours appartenu à l'Etat qui en a financé la construction.

 

...

 

Le prochain chapitre sera consacré à la construction de la cité Gutenberg.  

 

Mohamed Selmet

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.



31/08/2012
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 333 autres membres