Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Un an après le décès de Abdenbi

La dimanche 6 novembre 1983, nous étions plus d’un millier de personnes -regroupé sous un chapiteau installé au milieu du parking- à participer à un rassemblement à la mémoire de Abdenbi Guémiah.

 

Cette après-midi d’hommage a été l’occasion pour l’association Gutenberg de mettre à plat les difficultés liées au relogement des familles, de dénoncer les lenteurs administratives et de revendiquer davantage de sécurité et de justice.

 

Ce temps fort dans la vie de la cité, un an après la disparition de Abdenbi, était marqué par de multiples interventions (Ligue des droits de l’homme, l’association des français d’origine algérienne, le MRAP…) mais aussi par Madame HACHICHI, mère de Waheel, assassiné à Lyon. A cette occasion, elle lança un appel à l’ensemble des mères de famille ayant perdu un enfant à la suite d’un crime raciste, à se rassembler  pour mieux réagir contre la haine et la violence.

 

Au premier plan, on reconnait Rachid Saadna

 

En plus de ces interventions, des animations chorégraphiques et musicales rythmées ce moment de rassemblement et de recueillement. D’ailleurs, c’est sous ce chapiteau que le groupe des « Amis d’Abdenbi » interpréta, pour la première fois, la chanson « Nanterre ville bidon », dédiée à la mémoire de Abdenbi.

 

Mohamed SELMET

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.



02/11/2012
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 335 autres membres