Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Monsieur Leshaf ou l'éducation par l'exemple

Puisqu'une tribune nous est offerte, saisissons l'occasion et apportons notre pierre à l'édifice. Nous aurons le reste de la vie pour ressasser nos rancœurs. AVC garanti.

 

Il est un homme discret que je souhaite mettre en avant. Non il n'a pas fait partie du comité (pas à ce que je sache du moins). Monsieur Leshaf vous êtes cet homme.

 

Mais dites-moi alors, quelle est cette particularité qui me pousse à vous évoquer aujourd'hui ?

 

Bien sûr, vous étiez un habitant de la cité blanche, un voisin agréable, mais pas seulement. Un éducateur peut être ! Pour nous, jeunes et insouciants, je vous voyais partir occasionnellement sur votre motocyclette mais surtout, je vous observais revenir l'après-midi empoignant ce même véhicule, moteur toujours à l'arrêt. Soucieux de ne pas nous déranger, alors que nous étions captivés par nos différentes activités (jeux de billes, mini foot et autres...), vous, vous slalomiez entre nous avec votre cycle afin de ne pas nous perturber et nous interrompre dans notre élan récréatif.

 

De même très tôt le matin, votre respect du voisinage vous recommandait cette même pratique pour ne pas réveiller les plus jeunes et ne pas perturber le sommeil des parents en congés. Sitôt la centaine de mètres séparant votre domicile de la grille d'entrée parcourue, vous démarriez alors votre cyclomoteur loin des habitations, sans bruit et sans la moindre gêne occasionnée, pour nous, vos voisins de la même allée.

 

Cette bonne pratique, empreinte de respects, que je salue peut paraitre insignifiante pour beaucoup de personnes, mais à y repenser, on se dit que nous avions en vous, Monsieur Leshaf, une respectable personne et un grand pédagogue qui a opté pour l' éducation par l'exemple.

 

Cette singularité s'est encore renforcée lors de la période de troubles durant laquelle plus aucune règle ne régissait la cité, et ou le stationnement de véhicules était devenu possible n'importe où, aire de jeux compris. Ce qui, au vu du nombre de véhicules, rognait considérablement notre superficie de jeu.

 

Votre comportement exemplaire n'a pas été vain et sachez qu'il a été en tous points conforme à la tradition prophétique où le voisin doit être respecté et honoré. Ceci, à tel point que, dans différents Hadiths (récits prophétiques), le Prophète (pbsl) a considéré le bon comportement envers ses voisins comme faisant partie intégrante de la foi.

 

Permettez-moi de vous remercier humblement 30 ans plus tard.

 

Fraternellement Monsieur Leshaf.

 

Tahar Latrèche



20/11/2012
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 334 autres membres