Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Lampedusa... passage meurtrier

Ils ont quitté la misère… mais la mer les a englouties. Ils rêvaient d’une vie meilleure… mais leur embarquement de fortune s’est renversé.

Ils étaient plus de 450 migrants venus de Somalie et d’Erythrée, tous souhaitant rejoindre Lampedusa pour découvrir une vie meilleure. Mais leur navire a pris feu et a coulé. C’est le drame. Seuls 150 survivants ont pu être ramenés à terre… 

Aujourd’hui, l’Italie appelle à l’aide l’Europe dans son ensemble.


 

Pour les candidats à l’émigration, Lampedusa c’est la première marche de l’Europe… cet eldorado… avant de rejoindre une capitale européenne, Rome, Paris, Berlin, Londres…

Ce drame met malheureusement en lumière le destin (parfois tragique) des migrants. Et ils sont nombreux à avoir des envies d’ailleurs. Mais c’est parfois sans connaitre l’envers du décor. Car en effet, une fois arrivés à destination, après avoir traversé la méditerranée dans des conditions périlleuses, ils découvrent que rien n’est facile. Ils vivent dans des conditions précaires. Certes certains réussissent mais d’autres échouent… c’est dans l’ordre des choses.

Notre histoire de l’émigration n’est pas commune mais nous avons connu ces conditions de vie… avec le choc des cultures puis la nostalgie du pays jusqu’à espérer un retour au pays natal. Ce pays tant aimé qui pourtant désenchante sa jeunesse de plus en plus nombreuse à vouloir rejoindre le continent européen.

Depuis le début de l'année 2013, plus de 22 000 migrants ont tenté l’aventure pour rejoindre Lampedusa et l’Italie.

Et pour ceux qui sont encore là-bas, dans leur tête, cela fait bien longtemps qu’ils sont partis maintenant… prêts à traverser la Méditerranée au péril de leur vie.

 

Djamel SELMET



04/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 335 autres membres