Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

L'effet du ballon est magique !

La France connaît depuis hier soir un engouement et une « positive attitude », avec la victoire inespérée de l’équipe de Football et sa qualification au mondial au Brésil.

Nous oublions,  pour un temps, certes court, la crise et les dommages collatéraux engendrés ces dernières semaines par les déclarations des racistes et xénophobes en tous genres.

Ils auraient tant aimé que cette soirée soit la leur, que derrière chaque supporter, agitant fièrement le drapeau bleu blanc rouge, des cris de singe et/ou des slogans « anti racaille » retentissent dans les travées du stade de France.

Que nenni, nous avons gagné ! La France a gagné, non pas contre l’Ukraine, mais contre ceux qui continuent de croire que nous ne sommes pas capables de vivre ensemble avec nos différences culturelles, religieuses et que cette pseudo-incompatibilité ne permettrait pas à la France de tenir dignement sa « place » !

L’hymne national entonné par tout un peuple, meurtri avant tout par la défaite? Qu’est le chômage, a permis de galvaniser les troupes. Celles-là même qui avaient essuyé les critiques et le désamour, quelques jours avant. L’histoire retiendra un autre son de cloche ! N’en déplaise aux  petits roquets, joueurs de « flûte mensongère » ! Les français sont dans leur majorité loin d’être dupes et bien évidemment, l’étranger n’est pas la cause de leurs maux.

Voyez, l’art du contre-pied et les discours mielleux de certains politiques qui fustigeaient  l’ennemi étranger hier et qui, aujourd’hui, l’adoube  comme un sauveur !

Il est des fantasmes ou des lubies qui sont perçues par les adeptes du racisme et de la xénophobie, comme des réalités stratégiques quelles que soient les conséquences. Néanmoins, elles ne resteront qu'au stade du fantasme...

Ce matin, j’ai le sentiment que les gens dont je fais partie, se délectent d’un plaisir gourmand, grâce à ces instants magiques. C’est un feu d’artifice réussit qui met à l’honneur la victoire sur  la bêtise humaine et l’ignorance. Un simple match de foot, avec les enjeux et la pression qui pesaient sur les épaules d’un « patchwork » de joueurs, peut à lui seul, désinhiber et permettre de mieux comprendre et d’accepter l’autre dans sa différence. L’avalanche de couleurs et de senteurs déferle sur la plus belle avenue du monde. Ce qui la rend d’autant plus belle, c’est cette communion de joie entre français, portugais et algériens, tous heureux et fiers en même temps d’avoir décrocher le billet pour le temple du football !  L’obscurantisme et la pensée monolithique sont légués aux abîmes de l’insignifiance pour laisser place à ces tons de couleurs qui forment ce formidable chef d'œuvre qu'est la fraternité entre les peuples.

 Tant mieux, l’amalgame a bel et bien pris n’en déplaise aux petits joueurs !

 

Mohamed Taleb



20/11/2013
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 333 autres membres