Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

ABI - ( ابي )

ABI - ( ابي )

 

En écoutant la chanson « Mon Vieux » interprétée par Daniel Guichard, j’ai été submergé par l’émotion comme d’ailleurs à chaque fois que je l’écoute !

 

Le texte est simple, mais tellement vrai, tellement fort que l’on ne peut qu’être secoué !

 

Sans juger personne, je me suis dit, mon Dieu, pourquoi attendre la disparition d’un proche pour lui déclarer a posteriori et dans le regret son amour ?

 

C’est vrai, pourquoi sommes-nous habités par cette fatalité et cette pudeur mal placée ?

 

Je pense que dans la catégorie du pire, nous pouvons ajouter le sentiment de regret.

 

Celles ou ceux qui ont encore la chance d’avoir un ou leurs deux parents en vie, n’hésitez-surtout pas à leur faire savoir votre amour tout en les serrant dans vos bras.

 

Je vous jure que c’est très simple à faire.

 

Surtout lorsque l’on sait que la vieillesse, accompagnée très souvent de la maladie, est à l’heure actuelle leur fidèle compagnon.

 

Le fait d’accomplir ce geste peut paraître anodin, futile, mais vous savez aussi bien que moi qu’il ne l’est pas et qu’il empli de bonheur nos vieux parents.

 

Cet hymne à l’amour est aussi valable pour une relation fraternelle.

 

Etrangement, certains d’entre-nous,  gardons une distance injustifiable et inadaptée avec nos frères et/ou sœurs… ce qui est complètement ridicule.

 

Pour quelles raisons ? Chacun aura certainement de bonnes raisons pour s’éloigner.

 

Moi, le premier, je passe mon temps à invoquer le manque de temps, le boulot, et patati et patata, et pourtant… Je sais que je suis dans l’erreur.

 

M’enfin !

 

Je ne veux surtout pas passer pour un donneur de leçon, mais j’avais juste envie de partager avec vous mon sentiment par le biais de ce blog familial.

 

Dans la foulée, j’ai griffonné quelques lignes à la manière de « Mon Vieux » (seulement à la manière et sans son envergure artistique bien sûr. J’espère que vous serez indulgents).

 

Dans ce texte, intitulé ABI ( ابي ), je fais un hommage à ce père anonyme et tellement connu de tous.

Il est encore vivant mais pas pour longtemps…

 

Arrivé en France dans les années 60, comme beaucoup avant lui, son but est de trouver rapidement l’eldorado.

 

On lui a dit que là bas, la vie était plus belle et que l’espoir s’accompagnait toujours d’un rêve accompli… !     

 

Il rassemble ses enfants avant son dernier voyage…..

 

Si Daniel Guichard pouvait nous prêter sa musique ça arrangerait vachement le texte !!

 

A bon entendeur !

 

 

 

 

 

ABI - ( ابي )

 

Maintenant que j’ai vieilli

Que mon cœur bat en retraite

Je vous ai réunis

Merci d’être tous de la fête.

 

Ecoutez mes chers enfants

Inutile de me couper

Mon voyage organisé

De longue date, est programmé.

 

Je vous ai beaucoup regardé

Durant toutes ces années

Parfois j’ai oublié

De vous tenir, de vous serrer.

 

Petits vous m’avez tant donné

Je n’ai pas toujours su faire

Prenez-soin de votre mère

Elle nous a tous beaucoup aimés.

 

Arrivé dans ce beau pays

Quelle joie, quelle euphorie

Débarqué tout droit à la Folie

Dans les cabanes, les rats, la nuit.

 

Dans un camp de boue à Paris

Oui, c’est là où vous avez grandi

Mon Dieu, si j’avais su

Je ne serai jamais venu.

 

Pourtant  j’me suis longtemps battu

Votre mère a supporté

L’exclusion, le froid, la sal’té

Tant d’années, sans dignité.

 

Je me dois de vous dire

J’ai souvent craqué

J’ai souvent voulu partir

Tout plaquer et m’enfuir

 

Le chantier m’a rattrapé

Pour un salaire de misère

J’ai construit tant d’chaumières

Avec le rêve d’y vivre un jour.

 

Dans ma cabane sans lumière

Je me suis caché pour pleurer

Comment conjurer ce sort

Votre mère m’a rendu fort.

 

Prenez soin d’elle en mon absence

Et si elle venait à manquer

Surtout gardez patience

La vie la mort tout est lié.

 

Avant de vous donner congé

N’oubliez jamais d’où vous venez

Expliquez à mes petits

Que je suis juste reparti.

 

 

Mohamed Taleb

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.

 

Règle essentielle : Identifiez-vous clairement avant de poster un commentaire. Tout post non identifié ne sera pas publié.



27/12/2012
51 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 333 autres membres