Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Z comme...

Z comme…  Ziggourat

 

Dans les principales villes mésopotamiennes (région de la Syrie), le visiteur moderne peut observer des édifices colossaux qui ressemblent à de hautes pyramides.

Ces édifices aujourd’hui abandonnés depuis plus de deux mille ans étaient érigés, probablement, en l’honneur de la divinité protectrice de la ville. Ils symbolisaient le lien entre le monde divin et le monde des humains. Certaines interprétations laissent supposer le désir des hommes de s’élever.

Le 25 juin 2013, dans un bâtiment similaire du point de vue architectural (forme pyramidale), des hommes et des femmes (Elus de Nanterre) se sont élevés de par leur décision unanime d’honorer la mémoire d’Abdenbi.


Z comme…  Zouina (Lotfi)

 

Bercé dès sa tendre enfance par les chansons arabes classiques (Farid El Atrach, Oum Kelthoum, Abdelhalim…) ainsi que par les chansons françaises à texte (Maxime Le Forestier, Léo Ferret, Jacques Brel…), Lotfi Zouina, a écrit, dès le lendemain du décès d’Abdenbi, un texte pour exprimer sa colère, son cri de révolte dénonçant les conditions de vie inhumaines auxquelles étaient confrontées des centaines de familles nanterriennes, oubliées par les pouvoirs publics.

Très rapidement, ce texte s’est transformé en chanson (Nanterre, ville bidon). Un texte plein d’authenticité et d’une grande sensibilité rendant hommage à Abdenbi. 

Cette chanson constitue l’une des toutes premières pierres apportée au patrimoine mémoriel des cités de transit de Nanterre. Elle représente, pour beaucoup d’entre nous, un véritable hymne en souvenir d’Abdenbi.

Resté fidèle à Nanterre, Lotfi a immédiatement adhéré à la philosophie portée par le blog et a toujours répondu présent aux diverses initiatives initiées depuis un peu plus d’un an maintenant.

Merci l’artiste !


Z comme…  Zohra

 

A l’instar des personnages de la Commedia Dell’ Arte, Zohra crée une histoire à elle seule.

Malgré une timidité apparente, Zohra dénote une énergie et un enthousiasme débordants. Sa fidélité et son assiduité font d’elle un personnage incontournable du blog. 

Ces écrits sont imprégnés d’authenticité et d’une grande sensibilité qui se marient harmonieusement avec son caractère enjoué et généreux.

Bravo  Nuestra Hermana !


Z comme…  Ze End

 

Quoi ? C’est déjà la fin !

Mais que va-t-on lire désormais sur le blog ?

… Bien des choses encore. Soyez-en rassurés.

La Rédaction espère avoir réussi à vous accompagner agréablement à travers les 26 lettres de cet abécédaire, composé d’informations, de références historiques, d’hommage, d’anecdotes, d’humour et parfois même de poésie parfumée aux senteurs du Ramadhan.

La Rédaction tient à remercie toutes les personnes qui ont contribué à faire vivre cet exercice de style à la portée de toutes les imaginations.

L’abécédaire reste accessible et n’hésitez pas à l’enrichir.



03/08/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 333 autres membres