Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

Les oiseaux migrateurs

Le blog compte ses oiseaux

Deux passereaux manquent à l’appel

 

Où sont donc ces deux paires d’aile ?

Zohra la mésange et Guendouz le moineau

 

Ya wili, ya hawji, ya narri, ya choumi

 

Ils ont volé si haut, la nuit

Volé si haut, les étourdis

 

Qu’à l’aube, ils n’ont plus trouvé trace

De notre cité blanche, dans l’espace

 

Ont-ils suspendus leur vol

Au-dessus des grands près ?

 

Ya wili, ya hawji, ya narri, ya choumi

 

Pourvu qu’une étoile filante

Les prenne sur sa queue brillante

 

Et les ramène ! Il fait si doux

Quand les oiseaux chantent pour nous.

 

 

Kader SELMET

 

------------

Pour tout commentaire posté sur cet article, la blogueuse ou le blogueur accepte et approuve de facto la charte du blog dans sa totalité. Veuillez vous référer à La charte de bonne conduite du blog si nécessaire.

 

Règle essentielle : Identifiez-vous clairement avant de poster un commentaire. Tout post non identifié ne sera pas publié.



05/12/2012
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 333 autres membres