Cité Blanche Gutenberg

Cité Blanche Gutenberg

G comme...

G comme… Ghetto

 

Sous toutes ses formes, dont bien sûr les cités de transit et les foyers pour travailleurs, l’habitat des immigrés  -durant près de 40 ans (particulièrement entre 1945 et 1985)- les situe dans un ailleurs social, celui du temporaire, de l’insalubrité, de la relégation et de la concentration ethnique.

Très vite, ces cités dortoirs devinrent des territoires-ghettos, des lieux d’exclusion qui les relèguent sur la marge de l’espace construit.

Cette ségrégation spatiale était renforcée par des politiques discriminatoires mises en place par les bailleurs sociaux et les municipalités. En effet, malgré l’arrêté préfectoral d’octobre 1968, qui définissait des prioritaires mal-logés pour la région parisienne (dont les gens des bidonvilles), les organismes HLM et les communes privilégiaient les français solvables pour les bailleurs, les électeurs pour les municipalités.


G comme… G125

 

G125 comme Gutenberg au 125 rue de Bezons à Nanterre. G125 a été le nom donné au journal de l’association Gutenberg et du comité des résidents de la cité blanche.

Deux éditions ont été rédigées, mais une seule a été distribuée.

On y trouvait les faits marquants d’après la mort d’Abdenbi et les actions menées par le comité des résidents, notamment avec la description de la cité Gutenberg et la chronologie du mouvement commencé le 23 octobre 1982.


G comme… Gerbe

 

Cette gerbe de fleurs blanches portée par des enfants un matin de novembre puis transmise comme un symbole à la maman d’Abdenbi, entourée de Cheikh Moussa Touhami et Khadija Ferhi.

Cette gerbe de fleurs pour rendre hommage à Abdenbi Guemiah le 3 novembre 2012 sur le parvis du collège André Doucet.


 

G comme… Griwech

 

Mmmm… ce délice d’orient, super croustillant ! Une douceur au miel incontournable. Appelé aussi chebbakia, le griwech peut revêtir plusieurs formes selon les recettes et les imaginations.

Le griwech est réalisé avec une pâte facile et inratable. Il suffit juste de savoir tresser… rien de compliqué en soi.

L’Aid est encore loin… mais nul doute que ce mets ravivera les papilles en cette période.


G comme… 

 

 



15/07/2013
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 335 autres membres